SERVICES

Thérapie relationnelle

Thérapie relationnelle

Valentina Carletti 

Toutes problématiques d’ordre relationnel et affectif peuvent être traitées en consultation dans le cadre de mon accompagnement. 

Thérapie individuelle

Une thérapie peut être envisagée si on ressent, à titre d’exemples :

  • Un manque de confiance en soi et d’estime de soi…
  • Des difficultés à s’aimer, à se respecter, à prendre sa place…

• Une position de dépendance et co-dépendance affectives

  • Des difficultés relationnelles liées à un deuil, une séparation, une crise conjugale ou familiale, un conflit sur le lieu de travail… 

Et quels bénéfices peut-on en retirer ? À titre d’exemples :

  • Apprendre à gérer les émotions ;
  • Renforcer l’estime de nous-mêmes et la confiance en soi ;
  • Être en accord avec soi-même, avec notre corps et nos valeurs ;
  • Apprendre à respecter nos besoins et nos limites ;
  • Ressentir la paix intérieure ;
  • Apprendre à communiquer authentiquement et de façon congruente et améliorer la qualité des relations amoureuses, familiales, sociales ;
  • Retrouver un nouvel élan…

Dans le cadre de mon activité, la thérapie que je propose n’a pas pour objectif de diagnostiquer ou de traiter des maladies physiques ou mentales quelles qu’elles soient et elle n’est pas remboursée par la sécurité sociale. Elle ne peut en aucun cas se substituer à des soins médicaux ou psychiatriques ni ne préconise l’interruption de la prise de médicaments prescrits par le médecin ou des soins médicaux ou psychologiques.

Thérapie de couple

Le couple est une construction subtile et une «personne» en soi.Dans cette mesure, il n’est pas étonnant que, comme pour un véritable individu, son bien-être soit lié et à un processus conjoint de compréhension et d’acceptation par les deux partenaires de « qu’est-ce que c’est le couple » et de « qui est véritablement l’autre » pour chacun d’entre eux. 

Comme une personne, un couple a la possibilité d’évoluer, changer, de faire une démarche visant à quitter la souffrance dans laquelle les partenaires se sont installés, de prendre de la distance par rapport au passé (celui de chaque partenaire et des modèles familiaux de chacun) à travers aussi l’apprentissage et la pratique d’une nouvelle façon de communiquer.

Le couple se trouve confronté dans la société contemporaine à une remise en question de son identité. Quelle est la limite entre couple conjugal et couple parental ? Le couple parental peut-il survivre au couple conjugal après la rupture du couple conjugal ? Et comment adapter, voir recréer ou créer le couple parental après la séparation du couple conjugal ? Comment imaginer l’exercice de la coparentalité dans le cadre des familles recomposées?  

Une thérapie de couple permet donc aux parties :

  • de réfléchir ensemble à la relation et de la redéfinir en fonction de son évolution et de l’évolution de chaque partenaire ;
  • à chacun des partenaires d’identifier ensemble les dysfonctionnements de leur relation afin de briser la spirale douloureuse dans laquelle ils se retrouvent ;
  • à chacun des partenaires de clarifier ses plaintes, ses demandes, ses souffrances et à prendre conscience de celles de l’autre partenaire;
  • d’avoir un “espace de parole” qui permette de faire circuler les émotions, les besoins et les demandes de chacun ; 
  • d’établir une façon efficace de communiquer ;
  • d’oser se lancer dans la réalisation d’un nouveau projet commun ;
  • d’oser envisager une séparation ;
  • de réfléchir ensemble sur la relation parentale, notamment dans le cas de constitution des familles recomposées.  

Fréquemment, les couples font la démarche de venir consulter comme dernière solution, comme un dernier recours, suite à une crise qui menace la poursuite de la relation. 

Mais, à mon sens, la thérapie de couple s’adresse également à tous ceux qui sont désireux de réfléchir ensemble leur « relation » de couple et de parents, pour le bien-être du couple, de celui des deux partenaires et, s’ils ont des enfants, afin de bénéficier d’un soutien à la parentalité. 

Un accompagnement thérapeutique peut être envisagé aussi pour les ex-conjoints qui, après une séparation, sont désireux de redéfinir ensemble leur relation de coparentalité dans leur intérêt et celui de leurs enfants, que ce soit ou pas dans le cadre des familles recomposées.

to top button