PROFILS

Valentina Carletti

Valentina Carletti

Médiatrice familiale agréée auprès de la Commission fédérale belge de médiation & Thérapeute relationnel

Mon choix de me former à la relation d’aide et à la médiation familiale représente l’aboutissement d’un long parcours d’évolution et intégration de mon développement personnel et professionnel. Mon élan par rapport à la pratique de ces professions se nourrit de la curiosité et la créativité d’une débutante en reposant en même temps sur l’expérience déjà acquise dans le domaine de la gestion des conflits humains.

Mon parcours des études et mes expériences professionnelles jusqu’en 2011 concernent principalement le domaine de l’assistance et consultance juridique en Italie et en Belgique.

Entre 1998 et 2002, je me suis investie dans la pratique de la profession de juriste et avocat (étant inscrite au barreau des avocats de Rome depuis 2001) dans le domaine de droit civil, familial et administratif italien et parallèlement j’ai poursuivi une spécialisation en droit européen et droit de la concurrence italienne et européenne.

Entre 2003 et 2005, j’ai exercé en Italie et Belgique la profession d’avocat dans le domaine de droit européen et droit de la concurrence.

En 2004 j’ai déménagé à Bruxelles où je réside encore à présent.

À partir de 2006 et jusqu’en 2011 je me suis occupée, dans le cadre de la consultance aux entreprises, de la gestion des projets de coopération européenne. Dans ce contexte l’activité de négociation pratiquée m’a confirmé l’importance, dans toute situation, de la « régulation » des conflits humains pour aboutir à un accord.

Mon parcours a évolué parallèlement à mon élan de donner du sens et harmonie à mon existence et sur le plan personnel et sur le plan professionnel. J’ai suivi déjà depuis 2001 un parcours de psychothérapie (d’approche systémique/relationnelle) qui m’a aidé me « connaître » et me « reconnaître » pour m’ouvrir à des perspectives et choix de vie adaptées à ma nature. Je poursuis toujours ma recherche du « sens » dans le cadre d’un suivi de supervision. 

La stabilité, la sécurité et le soutien de mon cadre familial et la naissance de ma fille ont motivé ma décision (et rendu possible sa réalisation) de donner suite à ma réorientation professionnelle dans le cadre de la relation d’aide et de la médiation familiale, qui s’est déroulée pendant les six dernières années. Cette réorientation m’a permis de poursuivre mon projet professionnel et en même temps d’avoir et de profiter de ma place dans mon cadre familial pour vivre pleinement la relation avec mon mari, ma fille (qui a maintenant 7 ans), ses deux frères (les enfants de mon mari âgés de 28 et 25 ans) et avec leurs grand-parents.

Entre 2013 et 2016, j’ai suivi un cycle complet de formation à la Relation d’Aide Empathique Intégrative à l’Institut Therapeutia de Bruxelles. 

En 2015 j’ai suivi en Belgique et en France la formation au modèle psychothérapeutique Système Familial Intérieur (Internal Family System – IFS) ; en 2016 je me suis formé au modèle du Système Familial Intérieur qui s’applique spécifiquement à la thérapie du couple (Intimacy From the Inside Out – IFIO) et en 2017-18 au modèle psychothérapeutique de l’Intelligence Relationnelle (IR). 

Entre 2016 et 2018 j’ai suivi la formation biennale en médiation dans le cadre du programme interuniversitaire des Universités UCL Université Catholique de Louvain-la-Neuve, UNamur Université Catholique de Namur et Université Saint-Louis de Bruxelles en me spécialisant en médiation familiale. 

Depuis 2016, je pratique en français, italien et anglais en cabinet privée un accompagnement de guidance aux couples et familles et une thérapie relationnelle au niveau individuel, de couple et de groupe inspiré aux modelés psychothérapeutiques auxquels je me suis formée. Je collabore, ainsi, en tant que facilitateur, dans le cadre des formations en psychothérapie donnée en France et en Europe par Self Thérapie Formations.

En 2018 j’ai reçu l’agrément de la Commission fédérale de médiation en tant que médiateur agrée sur base de la loi 5 février 2005 pour l’exercice de la médiation familiale. Le législateur belge, avec la loi du 21 février 2005, sachant que le processus judiciaire traditionnel entraîne des coûts très importants, des délais considérables et un traitement souvent inadéquat, a voulu donner à la médiation un cadre légal qui permet aux engagements qui sont pris au cours de ce processus d’avoir la pleine reconnaissance juridique.

Je pratique en français, italien et anglais en cabinet privée la profession de médiateur familial agréé. La spécificité de ma pratique de médiateur est de permettre de mettre au service de mes clients une intervention complémentaire des approches juridique et thérapeutique qui s’avère particulièrement adaptée dans un certain nombre de situations.  

to top button